23 janv. 2007

Moi et mon nombril

Alors que j'étais jeune et insouciante, je décidai, un jour comme ça sur un coup de tête, de me faire percer le nombril. J'ai trouvé ça beau peut être 3 mois. Ensuite, je m'en foutais. Mais bon, c'était avec un anneau et pour l'enlever, c'était compliqué. Il fallait soit que je retourne à la place de piercings, soit que je twist l'anneau en tenant la petite boule avec des pinces ou je sais pu trop. Bref, c'était trop compliqué pour moi..
Mais voilà que quelque 5 années plus tard, je me réveille un matin (ce matin même) avec une infection. WTF?! Aucune idée du pourquoi du comment, mais c'était infecté.
Calisse.
S'en suivit une journée de course folle aux toilettes pour vérifier l'étendu des dégâts, espérant en vain un rétablissement immédiat. En vain, ouais. Rendu ce soir, c'était franchement pas joli. Pas le choix, si je ne voulais pas me retrouver en chirurgie du nombril, c'était maintenant ou jamais.
Armée de mon courage bidon, de mes mains qui shakent (j'ai horreur de ce genre de truc, j'ai jamais compris pourquoi je me faisais percer... j'ai déjà perdu connaissance quand ma mère me désinfectait les oreilles du haut de mes 8 ans..) j'ai tenté le diable.
Après une petite recherche google (mais je les mets où ces foutus pinces?!), j'ai évité l'apocalypse et j'ai réussi l'exploit d'extraire ce petit bout de métal de mon corps.

Après cinq ans à trouver ça laid, y était temps hein.
Bravo à moi.

5 commentaires:

La Souris & Myrrha a dit...

Problème c'est que si tu enlèves, tu resteras longtemps avec un horrible trou au dessus du nombril.

En revanche, avec de l'eau chaude et du sel de mer, tu peux nettoyer le tout et faire disparaître le tout assez rapidement.

Marie a dit...

Moi aussi je préférerais le trou à l'infection!!!

tchendoh a dit...

eheh c'est vraiment rendu standard anyway le piercing dans le nombril, ça enlève pas mal le tirp d'originalité...

tchendoh a dit...

... un peu comme le tattoo écrit "juicy" dans le bas du dos...

Josée a dit...

"juicy" en signes chinois, ca comptes-tu?
hihihi